Quelle place pour les grands parents, aujourd’hui ?

La famille a changé : elle se sépare et se recompose, se forme et se reforme.

Les grands-parents, encore actifs ou non, restent pour leurs petits-enfants, un repère essentiel. Ils les inscrivent dans une lignée, témoignent du fait que leurs propres parents ont été eux-mêmes des enfants et sont souvent des recours en cas de crises.

Mais comment assurer cette fonction de stabilité, de transmission, quand on est soi-même très occupé ou loin de ses petits-enfants ?

Comment se situer à une juste place pour ne pas être intrusif ni se substituer aux parents ?

Que faire en cas de conflit ?

Comment trouver la bonne distance lorsque l’on on a des « beaux-petits-enfants » ou quand ce sont les enfants qui ont des « beaux-enfants » ?

La place des grands parents évolue aussi avec le temps !

Devenir Grands-parents, apparaît pour certains d’entre nous, comme une suite logique à nos parcours personnels, une étape nouvelle qui vient nous apporter un surcroît de sens à nos vies !

Pour d’autres, c’est plus compliqué  et  certains sombrent dans un gouffre de questionnements, tant vis à vis d’eux-mêmes que de leurs propres enfants.

C’est pour partager nos expériences de grands parents, évoquer le lien affectif et précieux qui nous lie à nos enfants et petits enfants,  que nous avons décidé de lancer ce groupe de parole entre pairs.

Françoise et Josette, deux mamans et mamies parfaitement imparfaites du Res’PPI, ont témoigné de l’intérêt à recueillir la parole des grands parents, sur le plateau de l’émission « Ensemble c’est mieux » animée par Ahlam NOUSSAIR sur France , le 12 octobre dernier.

Pour accéder et/ou télécharger l’émission cliquer ICI


Vous souhaitez partager ce contenu ? Cliquez sur le lien correspondant :
Copyright Res'PPI 2020
Shale theme by Siteturner